LES THERAPIES NATURELLES

MEDECINE TRADITIONNELLE 

ACUPUNCTURE

LA NATURE

TECHNIQUES ALTERNATIVES

MEDECINE TRADITIONNELLE

En Asie, et notamment au Vietnam, la Médecine est comparable à un oiseau, elle tient en équilibre grâce à deux ailes qui représentent pour chacunes d’elles, la Médecine Occidentale Moderne et la Médecine Traditionnelle Orientale. Dans la culture orientale, l’association de ces deux Médecines est nécessaire pour retrouver un équilibre vital et harmonieux, et ainsi être en bonne santé.
Nous sommes tous animés par l’Energie et nous sommes tous dans un monde d’Energie quelle qu’elle soit.
La notion d’énergie vitale repose essentiellement sur la différence de ces deux médecines. L’énergie requiert plusieurs qualités : il y a l’énergie électrique, électromagnétique, thermique, atomique, chimique…, pouvant être mises en évidence par des appareils eux-mêmes très variés. Et l’on sait que selon le principe de « rien ne se crée, rien ne se perd », toutes ces énergies peuvent se « transformer » en l’une ou l’autre, et ne sont pas fixées immuablement dans leur qualité première.
Dans la culture orientale, ces différentes qualités d’énergie sont évidemment connues, mais répondent à un principe essentiel et unique : l’Energie Universelle, qui selon les circonstances, peut se manifester selon toutes sortes de modalités. Certaines sont connues (telles que détaillées précédemment), d’autres le sont moins, en particulier les formes d’énergie qui interviennent dans le fonctionnement de cette étonnante machine qu’est l’être humain. 

En Médecine Traditionnelles Orientales, on s’attache à ce dernier type d’énergie que l’on nomme globalement : QI. D’une manière très simpliste, le Qi peut être défini comme étant l’énergie vitale qui habite chaque être, chaque chose dans l’univers.
Chacun des humains est un être unique à part entière. Que nous soyons hommes ou femmes, nous sommes constitués d’éléments communs tels que : les os, les muscles, le sang, des organes physiquement semblables et pourtant, chacun de ces éléments ou organes présentent un fonctionnement qui lui est propre, et qui est animé par une énergie qui les traverse.
En Médecine Traditionnelle Orientale, l’art du bilan fonctionnel énergétique est de mettre en évidence un déséquilibre de l’énergie dans le(s) système(s) perturbé(s) et présentant une manifestation pathologique (par exemple au niveau du système digestif, système nerveux, système respiratoire….), et de déterminer celui qui en est responsable. 

Il convient ensuite de rééquilibrer cette énergie. Pour ceci, quelques techniques sont utilisées telles que :
              • L’acupuncture, pose d’aiguilles sur des points bien spécifiques du corps ;
              • La moxibustion, réchauffement des aiguilles (par l’armoise) ;
              • L’électro-stimulation vient compléter la pratique ;
              • La pharmacopée, conseils en compléments alimentaires naturels ;
              • L’acupressure, pression digitale ou manuelle appliquée sur les points d’acupuncture ;
              • Mise en place de ventouse(s), qui enlèvent les stagnations de sang ou d’énergie.
              • La réflexologie plantaire vietnamienne.
Avec ces techniques, pratiquement toutes les personnes ressentent les bienfaits dès la première séance. Cette impression de mieux-être traduit le « rééquilibrage » de l’énergie.
La Médecine Traditionnelle Orientale continue de nos jours à progresser. Que ce soit au Vietnam ou en Chine, l’alliance de la Médecine Traditionnelle Orientale et de la Médecine Moderne offre une amélioration de l’efficacité et une qualité des traitements en cohérence avec les lois de la nature.
Extrait du directeur général de l’OMS sur la médecine Traditionnelle
« …Il ne faut pas opposer la Médecine Traditionnelle et la médecine Occidentale. Dans le contexte des soins de santé primaires, les deux peuvent se compléter harmonieusement et il convient d’utiliser les meilleures caractéristiques et de compenser les points faibles de chacunes…… »
Docteur Chen Cf. site de l’OMS 

Moxibustion

Acupressure

Pharmacopée

Réflexologie plantaire

Mil-Thérapie

Ventouses

Acupuncture

Electro-stimulation

LE BIEN-ETRE AVEC L'ACUMPUNCTURE

Champs d’actions de l’acupuncture
Il est rappeler que seul les médecins allopathes généralistes ou spécialistes sont amenés à faire un diagnostic médical, et que l’acupuncture ne se substitue en aucun cas à tous traitements conventionnés.
En revanche, grâce au bilan fonctionnel défini par la Médecine Traditionnelle Orientale, l’acupuncture présente les champs d’actions suivants qui sont complémentaires à la médecine conventionnée (liste non exhaustive) :
              • Rhumatologie (douleurs rhumatismaux, articulaires, musculaires, névralgies, lombalgies, torticolis...) 
              • Effets anti-inflammatoires (actions sur la douleur)
              • Troubles psychologique (états dépressif, insomnie, angoisse, anxiété, nervosisme…)
              • Troubles vasculaires (sensations d’engourdissement, oedèmes des membres inférieurs...)
              • Troubles digestifs (appétit, flatulences, nausées, constipation/diarrhée, colite, gastrite, maladie de Crohn...)
              • Troubles respiratoires (asthme, allergies…)
              • Troubles cutanées (zona, psoriasis, herpès, verrues…)
              • Troubles uro-génital (cystites…)
              • Etat général (fatigue…)
              • Hémiplégies suite d’un AVC
              • Paralysies faciales

L’acupuncture pour une peau plus jeune naturellement
Ralentir le vieillissement cutané et maintenir une bonne tonicité du visage. Les aiguilles sont posées à des points bien définis sur le visage, sans douleur.
Cette technique peut être aussi intéressante en prévention (à partir de 30 ans). L’idéal est d’adopter une certaine régularité des séances, notamment à chaque changement de saison. 

L’acupuncture pour aider à arrêter de fumer
L’arrêt de fumer passe obligatoirement par l’intention que l’on se donne. L’acupuncture potentialise cette intention, et vient conditionner le corps à prendre une nouvelle hygiène de vie. D'autres alternatives existent comme la cigarette électronique ou les patch de nicotine.
Il est évident que les informations données ici sur l’acupuncture ne peuvent pas se résumer sur quelques lignes. Il est cependant judicieux de donner quelques notions pour en comprendre les champs d’actions sur l’être.
Ce principe essentiel que l’on nomme QI tient son équilibre grâce à deux notions que l’on appelle «Yin» et «Yang», connues de la plupart d’entre nous aujourd’hui. Ce sont deux polarités inverses et complémentaires, qui doivent co-exister en proportion équilibrée, pour que tout se passe en harmonie et selon les lois de l’univers.
Cet équilibre est extrêmement important pour l’être humain en particulier, car de cet équilibre proprement dit en résulte la santé. L’acupuncture est un art qui permet cet équilibre, et qui a déjà fait ses preuves depuis plus de 3000 ans.
Par analogie, de ce principe essentiel et unique, en découlent différentes énergies assurant les fonctions de l’organisme. Ces fonctions que l’on nomme communément dans la tradition orientale : les 5 éléments : Bois, Feu, Terre, Métal, Eau, où chacun d’eux intervient respectivement dans les systèmes musculaire, nerveux, digestif, respiratoire, uro-génital.
Pendant la séance, un bilan fonctionnel énergétique de la personne est établi, ce qui permet d’adapter une technique unique, lui correspondant.
La base de cette technique consiste à poser des aiguilles très fines à des points spécifiques du corps, pour ainsi lever toute stagnation, disperser ou tonifier et assurer le ré-équilibrage de l’Energie, et ceci, pour permettre au corps de se régénérer naturellement.
Chaque être humain étant unique, il existe un champ d’action spécifique et unique par personne.
Les aiguilles sont stériles et à usage unique. Elles sont très petites (0,15 mm de diamètre), et indolores.
Une notion essentielle en MTO : le système nerveux est considéré comme étant à la source de toute maladie. Il est donc important d’harmoniser celui-ci par la détente. C’est le principe de base que l’on retrouve également avec les techniques de massages. 

LA NATURE AU SERVICE DE VOTRE SANTE


Depuis quelques années, un nombre croissant de médecins et pharmacologues redécouvrent l’intérêt des vertus et des valeurs thérapeutiques des végétaux, d’où la renaissance de la phytothérapie, et de son utilisation efficace notamment dans le cadre de complémentations alimentaires.
Aujourd’hui, le malade qui souhaite modérer ou échapper à l’influence des médicaments de synthèse, a la possibilité de se tourner vers cette science des plantes, ou vers d’autres méthodes naturelles tombées jusqu’alors dans l’oubli.
Les plantes peuvent être classées parmi les vertus ci-après. La liste étant non exhaustive, elle permet seulement d’illustrer quelques pouvoirs bienfaisants de nos végétaux (cf. pharmacies…).
Actions : stimulante, tonifiante, fortifiante, diurétique, vomitive et expectorante, vermifuge, purgative, sudorifique, antisudoraux, antispasmodique, calmante…
Précautions d’emploi : certaines plantes peuvent contenir des principes actifs très puissants, d’autres peuvent être toxique à faible dose.

1. La Phytothérapie

L’Homme a recours aux plantes depuis des millénaires pour lutter contre la maladie. Cette science des plantes, commune à toutes les traditions médicales, est utilisée par tous et dans tous les coins du monde.
Cependant, à partir du 18° siècle, le développement remarquable de la chimie a remplacé sensiblement les recettes végétales par des substances médicamenteuses de synthèse, pouvant parfois entraîner des effets secondaires nocifs… Pourtant, le but des principes actifs est semblable entre les plantes et ces médicaments de synthèse, mais l’un est complet dans sa structure en reflétant la complexité raffinée par la nature, alors que l’autre ne bénéficie que de sa virulence qui peut devenir exagérée, tel que l’effet d’accoutumance, d’allergie, d’intolérance…
Cependant, la chimie montre ses limites quand on aborde
             • le traitement des maladies chroniques
             • les croyances et effet placebo
             • la pensée, l’intention
             • l’individualité, la personnalité
             • la structure et la forme du corps
             • l’action holistique des 70000 milliards de cellules
             • la conscience… 

2. La micronutrition

Hippocrate (460-377 av J.C.) fût le premier à noter que la maladie était souvent le fruit de mauvaises habitudes alimentaires. Les orientaux attachent une grande importance à la consommation d’une nourriture adaptée et équilibrée. Le secret d’une alimentation saine est de ne consommer que des aliments purs et naturels, et à juste dose, c’est-à-dire sans excès, ni carence.
Cas d’un régime alimentaire : Un régime choisi doit être adapté pour la personne concernée. Il doit également être ponctuel. 

3. Heilpraktiker 
Signifie « praticien de santé ». Ce statut est délivré pour les praticiens de médecines naturelles en Allemagne (Institut pour les professionnels de santé, Académie de naturopathie Sarrebruck). Le Heilpraktiker n’est pas un médecin.
Qu’une maladie soit d’origine physique, ou mentale, c’est la personne dans sa globalité qui est atteinte. Le Heilpraktiker adopte une médecine holistique qui recouvre un large spectre de thérapies et de pratiques simples et naturelles, qui a un but essentiel, celui de favoriser les processus « d’autoguérison » de l’être.
Au fil des siècles et des millénaires, tous les peuples ont cherchés des remèdes ou des solutions pour être en bonne santé. L’utilisation des plantes médicinales est la pratique thérapeutique la plus ancienne pour soulager la souffrance ou gérer la maladie. De ces plantes, se présentent les pratiques thérapeutiques tels que la phytothérapie, la phytembryothérapie, l’aromathérapie, … pour aider le corps dans son processus de régénération.
Nous devons un grand respect à cette nature et les règnes végétales qui la composent. 

LES TECHNIQUES ALTERNATIVES

La Mil-Thérapie
La thérapie quantique s’applique à ramener l’organisme à son point d’équilibre énergétique en lui envoyant un signal électromagnétique infime. Elle démontre que chaque cellule porte en elle l’information concernant la totalité de l’organisme et que l’on peut, par simple résonance, réparer les données altérées par la maladie…En l’occurrence, la « Mil-Thérapie », issue de la recherche aérospatiale, peut être utilisée dans la pratique de l’acupuncture, et ainsi intervenir sur les différents réseaux des méridiens du corps. De plus, c’est une technique très appréciée des personnes qui ont la phobies des aiguilles !
La MIL-Thérapie a été créée à la fin du siècle dernier par une équipe de scientifiques renommés, médecins et physiciens attachés à la recherche aérospatiale pour traiter les cosmonautes soumis aux effets pervers des voyages prolongés dans les stations spatiales.C’est une méthode originale et révolutionnaire utilisant les principes de la physique quantique (ondes et particules lumineuses visibles et invisibles).Après la médecine aérospatiale, la MIL-Thérapie a ensuite été introduite et développée dans le domaine de la médecine du sport en Russie et dans les pays de l’est. 

Les propriétés reconnues de la Mil-Thérapie :
La MIL-Thérapie est :
– antalgique
– anti-inflammatoire
– cicatrisante et régénérante tissulaire
– antispasmodique musculaire, vasculaire et viscérale
– anti-oedémateuse
– immuno-modulante et/ou stimulante
– biostimulante (organes, tissus...)
– stimulante (acupuncture...)
– détoxicante... 

Pour chacun d’entre nous, il s’agit d’un choix responsable dans la prise en charge de notre santé, de notre mieux-être ou de notre développement personnel.
Fatigue, mal-être, morosité ou perte de vitalité. Et si c’était un problème d’oxygénation ?
Le stress, le vieillissement, les différentes pollutions, la sédentarité… sont autant de facteurs qui compromettent ce processus essentiel qu’est l’assimilation d’oxygène. Bien assimiler, mieux éliminer : le Bol d’Air® apporte une réponse naturelle et adaptée à ces besoins vitaux pour notre santé.
En nous faisant inhaler des catalyseurs d’oxygénation, le Bol d’Air Jacquier® vient corriger les dysfonctionnements liés à notre mode de vie. Il nous permet de retrouver en douceur, énergie et vitalité et un équilibre harmonieux de nos fonctions. Il est utile dans tous les cas de sous-oxygénation chronique.
Il ne s’agit pas d’un médicament ni d’un traitement spécifique, mais son action particulièrement intéressante sur l’état général, sur la protection de la cellule par rapport aux radicaux libres. Permettant une meilleure oxygénation à tous les niveaux de l’organisme, cette méthode génère des résultats importants dans des domaines extrêmement divers.
Concrètement, il faut s’asseoir devant l’appareil et respirer à 10 cm de la corolle. Les inhalations durent de 3 à 15 minutes ; elles peuvent se faire une ou plusieurs fois par jour, tous les jours (comme hygiène de vie quotidienne) ou sous forme de cure d’une dizaine de jours plusieurs fois dans l’année. Tout le monde, à tout âge, peut en bénéficier.
Pour chacun d’entre nous, il s’agit d’un choix responsable dans la prise en charge de notre santé, de notre mieux-être ou de notre développement personnel. 

TELEPHONE

+ 33 4 44 02 27 61

MAIL

contact@acumpuncture-medecines-naturelles-25.com

ADRESSE

74 avenue de Provence
26000 VALENCE 

HORAIRES

Du lundi au samedi
uniquement sur RDV

© Copyright 2022